La monnaie allemande du IXème siècle à nos jours.

Au début il y avait le troc. Evaluation et échange des produits de l’agriculture, de l’élevage, de la chasse en fonction d’un étalon.
Pour les peuples germaniques, le troupeau constitue la richesse.
Petit à petit, le métal a pris le relais comme étendard, principalement l’or et l’argent. Chez les Romains, le bronze jouait également un rôle important.
C’est au VIIème siècle avant notre ère qu’un paiement en métal a été inventé avec un poids standard et une image déterminée.
Suivant leur date d’apparition on distingue :
  • les monnaies d’origine antique :  – grecque  :  la drachme

                                                               – romaine :  le denier romain

  • les monnaies d’origine médiévale  :   –   le denier carolingien

                                                                     –   le sou , la livre

  • les monnaies modernes  :  –  le mark , l’euro.

Empire de Charlemagne 768 à 814.

Représente l’union des peuples chrétiens de l’occident.

Charles 1er le Grand dit Charlemagne (768 – 814), fils de Pépin le Bref, a été couronné empereur en 800.

 Il installe sa capitale à Aachen.

Il faut attendre 794 pour voir le roi Charles modifier le type et le poids du denier.

A lieu du nom, il impose le monogramme dans le champs du droit tandis que le nom et le titre figurent dans la légende circulaire CARLVS  REX  FR ; au revers même disposition, cette fois avec le nom de l’atelier et une croix au milieu.

Le couronnement de Charles comme empereur n’a d’effet sur son monnayage qu’en 812.

L’Empereur utilise la légende KAROLVS  IMP  AVG  autour d’un buste lauré d’inspiration romaine.

 Souvent le revers fait référence par l’image à l’atelier ( outre le nom dans la légende ) : le bâteau pour les ports Quentovic et Dorestadt ou une porte de ville pour Trèves et Arles.

Le denier carolingien d’argent devient la seule monnaie d’espèce par suite de la cessation de la frappe du sou d’or ( conséquence de la raréfaction de l’or ).

Pendant plus de trois siècles le denier d’argent est la seule monnaie frappée en Europe avant les réformes monétaires du XIIIème siècle.

Le système de compte adopté par Charlemagne et persistant encore dans certains pays compte en livre : 

  • 1 livre  =  20 sous  =  240 deniers
  • 1 sou  =  12 deniers

La monnaie de compte s’établit à partir du denier.

Les deniers de Charlemagne les plus communs sont ceux de Melle et Dorestadt.

 

Royaume de Germanie ou Francia orientalis 843 – 918.

L’un des trois royaumes déterminés en 843 par le traité de Verdun est attribué à l’un des fils de Louis le Pieux, Louis le Germanique.

Quant aux rois, ils tiraient leur titre du nom d’un peuple qui , soit ne représentait pas l’ensemble de l’Allemagne : REX  SAXONUM ; soit lui était étranger : REX ROMANORUM ; soit prêtait à confusion : REX FRANCORUM .

Quelques grands personnages ont pris le titre de ducs sans cesser de reconnaître l’autorité du roi, c’est l’origine des " quatre duchés nationaux " , Saxe, Franconie, Bavière et Souabe.

En Saxe, une dynastie de ducs s’était implantée, l’un d’eux Otton.

Les ducs de Bavière ont détenu plusieurs comtés ainsi que les marches de Bohême et de Carinthie.

Dans les autres duchés, l’ institution ducale était moins enracinée.

Un cinquième duché, celui de la Lotharingie ou Lorraine, région longtemps contestée entre la Francia occidentalis et la Francia orientalis, a été définitivement annexé à la Francia orientalis en 925.

La féodalisation de la monnaie était presque générale.

Certains évêques ont placé leurs initiales ou leur nom sur des pièces royales ou impériales ( Augsburg, Mainz, Hildesheim).

Les grands laïcs ont exercé, eux aussi, le droit de battre, tel le duc de Bavière qui l’a reçu en 921 et l’a utilisé à Ratisbonne et à Salzburg, suivi par le duc de Souabe dont les ateliers se situaient à Breisack et Zürich.

Ils ont apporté des changements au type du temple dont les colonnes et la croix centrale ont été remplacées par le nom de leurs monétaires alors que Otton 1er mettait le sien sur ses " Sachsenpfennige " appelés d’après le nom de sa dynastie.

 

Avènement de la maison de Saxe ( 918 – 1024 ) .

Otton 1er dit le Grand, de la dynastie des ducs de Saxe, roi de Germanie a décidé de reprendre le sceptre impérial et s’est fait couronné empereur en 962 par le pontife Jean XII .

Il a fondé le Saint Empire Germanique réparti en six duchés :

Saxe , Bavière , Franconie , Souabe , Lorraine , Bohême .

L’Allemagne est entrée dans le circuit des relations commerciales.

L’exploitation des gisements argentifères du Rammelsberg permet en même temps le développement, encore faible, de l’économie monétaire.

Henri III ( 1002 – 1024 ) et ses successeurs ont frappé eux-mêmes dans l’atelier de Ratisbonne. Il ne faut pas croire que la féodalisation monétaire était arrêtée en Allemagne .

Non seulement parce qu’il a eu coïncidence entre la dignité ducale et impériale, mais surtout parce que Henri IV ( 1056 – 1106 ) a perdu la codirection de l’atelier de Köln, entièrement monopolisé par les archevêques de la métropole rhénane .

 

La chute du denier .

Frédéric 1er Barberousse ( 1152 – 1190 ) .

Alors que selon les normes carolingiennes, le denier devait peser 1.7 grammes, les siens ne dépassaient pas 1.5 grammes . Les plus lourds, Frédéric les a frappés à Aachen suivant l’étalon de Köln .

Mais on trouve des deniers émis à Maestricht qui ne pèsent que 0.80 gr; à Frankfurt, ils descendent à 0.72 gr .

Dans ce cas, il s’agit d’une pièce uniface à grand diamètre " la bractéate ".

La minceur des pièces rendait techniquement irréalisable l’impression sur les deux faces . L’usure empêchant une longue circulation, elles ont été renouvelées plus souvent que les deniers normaux .

Ceci a eu pour conséquence une grande variété de types .

Les grandes bractéates appartiennent en majorité à la Thuringue, au Harz et aux régions de haute et basse Saxe .

Elles sont une exception sur les bords du rhin inférieur et en Westphalie où persiste le denier à deux faces .

A partir du XIVème siècle, le denier tend à devenir une monnaie d’appoint .

 

Le XIIIème siècle .

Le monnayage féodal et clérical est toujours prédominant au détriment de celui des rois et empereurs .

Introduction des premiers "gros" en Allemagne méridionale .

Vers 1258, les comtes ont commencé à frapper à Mérano des gros légers qui représentaient le type de l’augustrale, c’est à dire un aigle ( une aigle en héraldique). Cette pièce a été le point de départ d’une autre légèrement plus lourde créée par Meinhard II en 1270 dont le type a été maintenu pendant près d’un siècle .

Pendant cette période, son poids évolue de 1.63 gr à 1.25 gr .

Elle ne doit plus son nom au droit mais au revers qui représente deux croix superposées : le kreuzer ( était la 60ème partie du gulden ).

Une autre dénomination qui a pris de l’extention du moins en Rhénanie, c’est le heller . Pièce biface originaire de Schwäbischhall en Souabe représentant une main ouverte et une croix . Très légère ( 0.33 gr), elle a constitué pendant longtemps une monnaie d’appoint en remplacement du denier .

A dater du XIVème siècle, les empereurs ont imposé aux seigneurs, villes et abbayes la condition d’inscrire le nom de l’empereur sur le numéraire qu’ils émettaient .

 

Le XVIème siècle .

En 1524, Charles Quint a fait une ordonnance par laquelle tous les princes devaient frapper des monnaies d’argent.

En 1559, Ferdinand 1er a donné des détails sur les types que devaient porter les monnaies émises dans l’étendue de l’empire.

Les monnaies, depuis les plus grosses jusqu’au simple kreuzer, devaient porter d’un côté l’aigle de l’empire à deux têtes avec le globe impérial sur la poitrine de l’aigle et sur le globe les chiffres indiquant la valeur de la pièce en kreuzer.

Le thaler a commencé dans la ville minière de Bohême appelée Joachimsthal où les comtes Schlick exploitaient une mine d’argent et frappaient une pièce lourde de grande qualité. Elle devient, en 1556, monnaie d’empire sous le nom de Reichsthaler. Il était, encore, émis aux XVIIème et XVIIIème siècle en Bavière, Brandeburg, Köln, Frankfurt, Hamburg, Bremen, Lübeck, Souabe, Hannover, Saxe, Franconie.

Le thaler est divisé en 20 gros ( à sa création la division était de 24 ).

Le thaler a été démonétisé en Allemagne en 1907.

Le thaler a été retiré de la circulation à partir de 1873 au profit du Mark.

Au XVIème siècle, l’Allemagne avait déjà appliqué la mécanisation à la fabrication des espèces monétaires.

Nüremberg et Augsburg ont été les grands centres.

L’outillage se composait du laminoir ou moulin, du banc à tirer ou engin tireur, du découpoir ou coupeur avec sa boîte et du balancier qui servait à donner au flanc de métal l’empreinte du coin.

 

Confédération germanique ( 1815 – 1866 ).

Comprenant 38 états dont l’Autriche, la Prusse, le Danemark.

Fondation du zollverein ou union douanière en 1833.

Révolution et essais de révision de la constitution, parlement de Frankfurt 1848.

Bismark nommé ministre en Prusse en 1862.

Création de la confédération de l’Allemagne du Nord.

Rétablissement de l’empire en 1871.

L’empire allemand a été rétabli en 1871 et le titre donné au roi de Prusse.

C’est une confédération de 26 états.

Le président de la confédération est l’Empereur.

 

L’Allemagne ( 1871 – 1918).

On peut entendre par unification que les différentes autorités émettrices frappent d’après le même étalon et suivant les mêmes règlements, alors la date de 1871 convient. Si l’on entend qu’un seul gouvernement central constitue l’autorité émettrice, il faut attendre 1918 avant de faire état d’un monnayage allemand, c’est à dire au moment de la création de la République.

En 1877, on a cessé la frappe des petites monnaies de nickel et de cuivre.

La République de Weimar a émis sa première monnaie officielle en 1923.

Les ateliers sont :

  • Berlin : A
  • Hannover : B ( jusque 1878 )
  • Vienne : B ( 1938 – 1944 )
  • Frankfurt / Main : C ( jusque 1870 )
  • München : D
  • Dresden : E ( jusque 1953 )
  • Stuttgart : F
  • Karlsruhe : G
  • Darmstadt : H ( jusque 1882 )
  • Hamburg : J

Le Mark .

A l’origine, c’est à dire vers le XIIème siècle, le terme " marc " désigne un poids de métal précieux. Il a servi de référence à diverses monnaies germaniques jusque la création effective de l’unité monétaire Mark par le Reichstag en 1871.

Il est divisé en 100 pfennige et devient, officiellement en 1873, la monnaie de tous les états de l’empire allemand à la valeur de 1/1395 d’une livre (500 gr) d’or, soit 1/3 de la valeur du thaler.

Le Mark sombre dans l’inflation à la suite de la première guerre mondiale.

La réforme monétaire de 1923 rétablit l’ordre en créant une unité nouvelle le Rentenmark.

Des monnaies de nécessité ont été émises et notamment en céramique.

En 1924, une nouvelle réforme monétaire crée le Reichsmark, monnaie convertible en or ou en devises.

La seconde guerre mondiale se traduit, naturellement, par une inflation monétaire. Après la capitulation de 1945, l’Allemagne entre dans une période de chaos monétaire, elle en sort en 1948 par la création d’une nouvelle monnaie le Deutsche Mark ( DM ).

Une réforme monétaire du même ordre a été réalisée en zone soviétique ( RDA ) et a abouti à la création du Deutsche Mark de l’Est.

L’unification monétaire a été signée entre la RDA et la RFA le 2 juillet 1990.

La RDA adopte la monnaie ouest allemande, le DM, bien avant l’union politique ( 3 octobre 90 ).

 

La monnaie d’aujourd’hui.

Le 17 septembre 1997, le ministre des finances a dévoilé, à Boon, la face nationale des euro.

Les pièces de 1 et 2 euro illustrent le symbole de l’Etat allemand : l’aigle.

Le revers des pièces de 10, 20, 50 eurocent portent la gravure de la " Porte de Brandebourg " ( symbole de la réunification ).

Une feuille de chêne illustre les pièces de 1, 2, 5 centimes.

 

( voir photos dans l’album photos " La Monnaie allemande du IXème siècle à nos jours ).

 

 

 

Une réponse à “La monnaie allemande du IXème siècle à nos jours.

  1. Je vous félicite pour toutes ces informations.Je commence une collection de pièces et suis à la recherche de tout ce qui concerne l´histoire de l´Allemagne et plus précisement ces différentes pièces.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s