Saint – Eloi, patron des monnayeurs.

Une des dernières traditions encore respectées est la célébration, le 1er décembre, de la fête de Saint-Eloi, le patron des monnayeurs.
Saint-Eloi ( en latin Eligius ) est né à Chaptelat, près de Limoges, aux environs de l’an 588 et est mort à Noyon en 660.
Orfèvre de profession, le roi franc Clothaire II le nomma Directeur des Monnaies.
Il existe des monnaies en or de cette époque qui portent son nom.
Son travail d’orfèvre est moins connu.
Il occupa également le poste de Ministre des Finances de Dagobert 1er et fonda l’abbaye de Solignac en 632.
A la mort du roi, il succèda à Saint-Médard comme prêtre et évêque à Tournai et à Noyon en 641.
Il construisit des hôpitaux et des cloîtres et fut principalement actif dans la conversion des athées, en Flandres.
Saint-Eloi est également le patron des orfèvres, des maréchaux-ferrants et de tous ceux travaillant avec un marteau.
Par extension, les numismates l’ont également choisi comme leur patron.
Il est toujours représenté avec ses outils de forgeron et parfois avec un fer à cheval stylisé.
Dans nos contrées, sa fête est encore célébrée et s’accompagne de coutumes folkloriques telles que les processions à cheval et les petits pains de la Saint-Eloi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s