La Dynastie des Habsbourg.

C ‘est en Suisse, en Argovie, que s ‘élève la Habichtsburg, le château des vautours .

La famille des Habsbourg y était originaire .

Les princes allemands pensent que Rodolphe de Habsbourg fera régner l ‘ordre sans mettre en danger leur propre puissance .

En 1273, à l ‘instigation du pape Grégoire 10ème, Rodolphe sera élu empereur .

La dynastie des Habsbourg régna sur l ‘Autriche de 1291 à 1918, date à laquelle

l ‘Autriche est proclamée République d ‘Autriche.

A la mort de Rodolphe de Habsbourg, en 1291, la couronne impériale va échapper aux Habsbourg pour cent trente ans.

Les descendants de Rodolphe de Habsbourg ont possédé en outre la Bohème, la Hongrie,

l‘Espagne, les domaines autrichiens, les Pays-Bas, une partie de l ‘Italie, le Nouveau-Monde.

A partir de Sigismond de Luxembourg, empereur de 1411 à 1437, un changement semble se dégager vers un monnayage d ‘or national, lui et ses successeurs établirent des ateliers dans quelques villes ou concédèrent à d ‘autres le droit de battre.

Les pièces dénommées " goldgulden " portent, au revers, le titre et le nom de l ‘empereur ainsi que le symbole impérial, le Reichsapfel ( le globe surmonté de la croix ) placé dans un polyglobe constitué de trois lobes et trois angles que l ‘on appelle " Dreipass ".

Au droit, on trouve le nom de la ville accompagné du saint Patron local : Pierre à Hambourg et la Vierge à Bâle.

En 1438, un Habsbourg réussit, enfin, à décrocher la couronne impériale. C ‘est Albert 2ème.

Frédéric 3ème, empereur en 1441, voulut faire un pas de plus vers l ‘unification par la surveillance de l ‘exploitation et la répartition du minerai d ‘or, par la centralisation et l ‘uniformisation de la frappe.

Il se heurta toutefois à l ‘opposition de la noblesse qui ne tolérait pas que sa liberté de mouvement en matière monétaire, acquise depuis des siècles, fût ainsi brimée.

Frédéric 3ème, pauvre, presque misérable, est, quant à lui, obnubilé par le faste de la cour de Bourgogne et de son prince, Charles le Téméraire, le Grand Duc d ‘Occident.

L ‘union paraît s ‘imposer entre Maximilien, fils de Frédéric, et Marie de Bourgogne, fille de Charles le Téméraire. Elle se fera en 1477.

Maximilien 1er, devenu empereur, reprit le guldiner, grosse pièce d ‘argent de 31,85grammes, émis par son cousin Sigismond du Tyrol.

Une des pièces de Maximilien 1er nous donne deux beaux portraits de sa jeune femme,

Marie de Bourgogne. Il s ‘agit d ‘un schau-guldiner, destiné d ‘avantage à la propagande

qu ‘aux échanges.

S ‘il échoua dans son essai d ‘unifier l ‘Empire en transformant les institutions autrichiennes en institutions impériales, Maximilien 1er fonda la puissance de la Maison d ‘Autriche.

Maximilien 1er réussit à imposer une certaine uniformisation des types où seul le revers serait librement traité par les maîtres des ateliers de l ‘une des six circonscriptions monétaires,

l‘aigle bicéphale couronné étant toujours le type du droit.

La diffusion des grandes monnaies ne se fit que lentement et sous des noms différents. Un des noms qui allaient faire fortune est le thaler, successeur du guldiner. Pour expliquer le nouveau nom il faut remonter aux Comtes de Schlick en Bohème qui obtinrent de leur roi, en 1518, l ‘autorisation de prospecter en vue de trouver des gisements.

Le lieu d ‘extraction donna son nom à la pièce : Joachimsthal.

Lorsque en 1528, l ‘atelier fut rattaché à la couronne de Bohème, le monnayage y changea de statut ; de féodal il devint royal.

Marie-Thérèse, fille de l ‘empereur Charles 6ème, porta ses domaines dans la Maison de Lorraine par son mariage avec le Duc François 3ème, qui devint l ‘empereur François 1er (1745-1765), fondateur de la Maison de Habsbourg-Lorraine.

Autriche-Hongrie, nom donné de 1867 à 1918, à la monarchie double comprenant 

l ‘empire d ‘Autriche ou Cisleithanie (capitale Vienne ) et le royaume de Hongrie ou Transleithanie (capitale Budapest ) mais gardant une dynastie commune celle des Habsbourg.

L ‘époque pompeuse des Habsbourg prend fin en 1918.

L ‘Autriche est tronquée et n ‘est plus qu ‘un vestige de l ‘immense empire de jadis. Voir photos dans l’album photos. 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s